Le potager en été

Publié le par Vivre aux Quinconces

En quelques semaines le potager s'est transformé: sous l'action du soleil et de quelques orages, les plantes ont poussées de manière impressionnante. La palme revient sûrement aux haricots rames qui n'en finissent pas de monter. Les tuteurs de 1,5 m ne suffisaient pas. Désormais ils "culminent" à 2,20 m.

Les tomates ne sont pas en reste, les choux sont bien pommés, les pommes de terre attendront encore quelques semaines avant d'être ramassées.

DSC02019

Parmi les plantes qui poussent à vue d'oeil, il y a les potirons et les potimarrons. Heureusement qu'il n'y a que 3 pieds car ils prennent toute la place disponible.

DSC02011

La prairie fleurie avait eu des difficultés à démarrer (la germination était difficile à cause d'un printemps sec). Désormais ce sont des centaines de fleurs de toutes les couleurs qui attirent abeilles, bourdons et papillons. Certains en profitent pour aller butiner dans les fleurs de tomate ou de potimarrons assurant ainsi la pollinisation.

DSC02027

La balade au jardin offre également d'agréables surprises botaniques. Ainsi à quelques mètres du carré d'aromates, poussent quelques pieds d'un oeillet plutôt discret (oeillet armérie), ainsi que la shérardie des champs aux petites fleurs minuscules. Il y a également de nombreux pieds d'achillée, de brunelle vulgaire et d'aigremoine.

 

DSC02042 DSC02038

 

Du coté des insectes, les coccinelles sont nombreuses et assurent la protection des végétaux vis-à-vis des pucerons.

DSC02012

Donc pas de doute, le jardin d'Amédée est un jardin bien vivant et mérite une petite visite.

A bientôt

François

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
!
<br /> bravo pour ce jardin vivant, plein d'insectes , de fleurs et de beaux légumes bien protégés!<br /> <br /> <br />
Répondre